Nos Cités vont-elles craquer ?

Bonjour à tous, ici Kipih Jakkya, toujours sur le qui-vive pour vous rapporter
les ragots les plus croustillants de notre bien-aimée Cité. Encore une fois, je
me suis pressée pour vous concocter ce petit article et vous faire part de
nouvelles fraîches quant à l’excitation qui semble gagner les monstres et les
tribus barbares alentour.

Je sais combien mes chers lecteurs et
concitoyens vivent dans l’inquiétude depuis que les rumeurs concernant l’arrivée
du septième fléau sont venues inonder les allées de notre chère Gridania.
Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls. Les tribus barbares semblent depuis
peu gagnées par un comportement des plus singuliers.

En effet, les cas
d’agressions commises par des groupes de Qiqirns et de Gobelins semblent se
multiplier dans le Thanalan, et ce quasiment aux portes de la ville commerçante
d’Ul’dah.
Ce genre d’attaque est loin d’être un phénomène récent en Eorzéa.
Ces tribus étaient déjà bien connues pour leurs nombreux méfaits, mais les
altercations se produisaient principalement dans des zones où la surveillance
était de toute évidence insuffisante. Les tribus barbares semant la terreur à
proximité de nos Cités, croyez-moi, c’est du jamais vu !
Certains disent
qu’ils agissent en désespoir de cause car ils pensent que la chute de Dalamud
signifie la fin du monde, d’autres estiment qu’ils travaillent d’arrache-pied
pour se constituer des provisions alimentaires et pécuniaires de façon à faire
face au chaos.
Voyageurs en direction d’Ul’dah, je vous en supplie, soyez
prudents.

A propos du Thanalan, vous avez entendu ces étranges rumeurs au
sujet des innombrables pampas qui s’y baladeraient ? Marcette, la naturaliste,
m’a confié que Dalamud et son éclat incessant, de jour comme de nuit, pourraient
bien être la cause de leur inhabituelle agitation.

Si après avoir gagné
les tribus barbares, la confusion devait également se répandre parmi les
monstres éorzéens, il deviendrait alors particulièrement risqué de s’aventurer
hors de nos Cités. Plus que jamais, restez sur vos gardes !

Et que les
Douze nous protègent !
Kipih Jakkya